La Suisse et la République Tchèque en or

Les Championnats du monde de course d’orientation 2012 à Lausanne se sont terminés par la victoire du relais helvétique chez les femmes, alors que chez les hommes les tchèques ont créé la surprise. Simone Niggli a profité de cette dernière journée pour remporter sa troisième médaille d’or à Lausanne et la vingtième couronne mondiale de sa carrière. L’épreuve masculine s’est jouée dans les derniers mètres, lorsque le coureur tchèque Jan Procházka a pris le meilleur sur Lundanes (NOR) et Holmberg (SWE).

C’est dans un froid glacial que s’est déroulé cette dernière journée des Championnats du monde de course d’orientation. La première boucle du relais féminin fut très disputée, avec cinq nations en moins de 15 secondes. La seconde boucle a pris une tournure bien plus dramatique lorsque Rantanen (FIN) commis une erreur qui allait ôter toute chance de médaille à la Finlande. Durant cette même boucle, Helena Jansson (SWE) allait peu à peu creuser l’écart pour passer le relais à Tove Alexandersson avec plus de 40 secondes d’avance sur la Suisse et près de 3 minutes sur la Norvège et la Russie. La question était de savoir si la jeune et talentueuse orienteuse suédoise Tove Alexandersson allait pouvoir résister au retour de la dernière relayeuse helvétique, Simone Niggli-Luder. Cette dernière, dans une forme étincelante, ne fit qu’une bouchée de la jeune orienteuse suédoise qui dû se contenter de la seconde place à plus de 2 minutes de l’équipe suisse. Simone Niggli, rejoint par Judith Wyder et Ines Brodmann dans la dernière ligne droite, offre à la Suisse sa 8ème médaille de ces Championnats du monde et remporte, par la même occasion, sa 20ème couronne mondiale. Dans une lutte qui fut très serrée pour la médaille de bronze, les Norvégiennes ont réussi à prendre le meilleur sur les Russes.

Chez les hommes, il a également fallu attendre la seconde boucle pour voir la course se décanter. La Suisse, la République Tchèque, la Norvège et la Suède parvenaient à se détacher. Rapidement, il apparaissait que les médailles allaient se jouer entre ces quatre nations. Malheureusement pour la Suisse, une erreur de Matthias Merz allait annihiler tout espoir de médailles pour le relais helvétique. Dans un final haletant, Lundanes (NOR), Holmberg (SWE) et Procházka (CZE) se présentaient ensemble à l’avant dernier poste de cette course. L’orienteur tchèque allait puiser dans ses dernières forces pour offrir à la République Tchèque une magnifique première médaille d’or en relais. La Norvège prend finalement la seconde place de cette course à suspense devant la Suède. L’équipe suisse, composée de Matthias Merz, Fabian Hertner et Matthias Müller, termine au pied du podium.